À propos

Histoire et vision

Arrivée d’Écosse, la famille Sanders établit la ferme dès 1832 en défrichant les terres. En 1974, j’avais 23 ans et je cherchais un moyen de rester près de chez moi, proche de la nature, dans les magnifiques Cantons-de-l’Est où mes ancêtres avaient cultivé depuis 200 ans. J’étais heureux d’acheter la ferme d’un des derniers membres de la famille Sanders.

Comme beaucoup de jeunes, je cherchais aussi un moyen d’apporter ma contribution à la société. Ayant voyagé à l’étranger, j’avais vu les dégâts que nos pratiques agricoles modernes provoquaient sur les fragiles écosystèmes tropicaux. Ici, en Amérique du Nord, il y avait un mouvement en plein essor composé de gens qui cherchaient des façons de cultiver des aliments sans produits chimiques et sans nuire à l’environnement.

Je n’avais aucune expérience agricole, mais je possédais quelques terres et je fus bientôt rejoint par Thérèse Shaheen qui partageait mon rêve. Nous nous sommes mis au travail. Comme d’autres, nous avons trouvé le moyen de produire des aliments à l’aide de méthodes préservant le sol et sans produits chimiques. Ce fut un long processus d’essai-erreurs et plusieurs années avec peu ou pas de revenus tandis que nous apprenions à la dure.

Bientôt, c’est la commercialisation de la production qui est devenue le défi, car la demande pour les aliments biologiques tardait à se développer au Québec. Nous avons toujours vendu nos produits localement, mais, finalement, grâce à une coop d’agriculteurs biologiques au Vermont, nous avons commencé à expédier un grand nombre de nos légumes à Boston et à New York où la demande était plus forte.

Magasins et clients ont commencé à exiger une certification de nos produits biologiques. Nous avons participé à un programme expérimental de certification au Vermont, avant même l’existence d’un quelconque programme au Canada. Ferme Sanders a été la première ferme biologique certifiée au Québec. Nous avons travaillé avec d’autres agriculteurs dans les Cantons pour établir un programme de certification appelé OCIA (Organic Crop Improvement Association), qui est devenu un pionnier important de la certification internationale. Puis, notre pratique de la méthode biodynamique nous a menés à la certification Demeter. Nous sommes maintenant certifiés par Ecocert Canada.

Aujourd'hui, 40 ans et 4 enfants plus tard, nous avons une ferme biologique viable produisant des aliments sains, 52 semaines par an et employant beaucoup de gens. Nous sommes entourés de fermes biologiques dynamiques produisant fruits, légumes, céréales et fèves, viande, produits laitiers et fromages. Ces fermes deviennent les piliers d’une nouvelle économie durable offrant emplois et revenus à nos communautés locales. Certains de ces agriculteurs ont commencé comme stagiaires ou employés à la ferme Sanders. Nous tenons à les remercier ainsi que nos fidèles clients pour une longue histoire de soutien et de collaboration.

À l’avenir, l’accroissement de la population et les changements climatiques nous mettront tous au défi d’essayer de nourrir le monde. La terre arable et l’eau vont devenir rares et la capacité à les conserver va devenir capitale. S’il vous plaît, soutenez les efforts, locaux ou à l’étranger qui tentent de bâtir un avenir viable pour nos enfants.

Russell Pocock

apropos3
apropos2

Fiers membres fondateurs

logo-enfants-de-la-terre

portraittherese

Thérèse Shaheen

Originaire de Longueuil, Thérèse a étudié en sciences au Cégep Edouard-Montpetit. Elle est diplômée de l’École Des Ballets Jazz de Montréal comme professeur de danse. En 1976, elle déménage dans les Cantons de l’Est pour se rapprocher de la nature et pour enseigner et partager sa passion de la danse. En 1980, après une rencontre avec Russell, elle aide à organiser la première journée de récoltes d’automne à la ferme et elle devient rapidement essentielle à son bon fonctionnement. En 1981, après avoir visité et travaillé sur des fermes biodynamiques et biologiques en France et en Belgique avec Russell, Thérèse se dédie au mouvement de l’agriculture biologique et à l’éducation Waldorf.

Mère de quatre beaux enfants, épouse de Russell, elle est l’ingrédient secret de la réussite de la ferme Sanders.

Implications communautaires
Anciennement : membre du CA de la Coop d’aliments naturels d’Alentour, conseillère municipale de Compton, activités de financement et membre active de l’École des Enfants de la Terre.
Présentement : membre du CA de la Compagnie de Danse Sursaut.

portraitrussel

Russell Pocock

Russell a grandi en Estrie, à Waterville, mais pas sur une ferme même si ses grands-parents étaient agriculteurs. Dans les années 1970, il fréquente l’Université Bishop et devient sensible aux questions environnementales. Il travaille ensuite pour Katimavik et Jeunesse Canada Monde comme coordonnateur de projet. Il entreprend ensuite son rêve d’avoir une ferme maraîchère biologique viable. Il est devenu un pionnier du mouvement biologique dans les Cantons de l’Est et fut l’un des fondateurs des Agriculteurs écologistes de l’Estrie et de l’OCIA Estrie (association pour l’amélioration des cultures biologiques).

Père de quatre enfants avec Thérèse, il s’efforce de la suivre aussi bien dans les champs que sur la piste de danse.

Implications communautaires
Anciennement : membre du CA de l’École des Enfants de la Terre.
Présentement : membre du CA de Deep Root Organic Cooperative.

sanders-text-logo

Ferme Sanders © 1974–2019